RIMAILLEUR****************************************************** ( QUAND CHOU SIGNE EUPHRASIE CLAIRIZET )

Cliquez sur les images pour les agrandir...

NUIT DE MAI

 

 

Dans le silence de la nuit

 

Le vent s’est endormi. Nul bruit …

 

Même la rivière s’est tue.

 

Les arbres, récemment vêtus,

 

Se tiennent sans bouger, asiles

 

Des êtres discrets et tranquilles.

 

Les parfums, suaves, s’exhalent

 

Dans l’humidité vespérale :

 

Lilas, chèvres-feuilles mêlés

 

Au muguet, à la giroflée.

 

Je flotte pour l’éternité

 

Dans un bain de sérénité

 

Quand s’élève un chant merveilleux,

 

Ininterrompu, délicieux.

 

En roulades, en gazouillis,

 

En trilles vibrants il jaillit.

 

Il résonne jusqu’aux étoiles

 

Sous la voute du ciel sans voile.

 

Rien pour interrompre le charme

 

Envoûtant. Peut-être une larme

 

Mouille-t-elle alors ma pommette,

 

D’émotion contenue, concrète.

 

 

 

Qui, du rossignol n’a jamais

 

Goûté le chant aux soirs de mai,

 

Ne sait pas ce qu’est la beauté

 

Pas plus que la félicité.

 

 

 

 

 

EUPHRASIE CLAIRIZET MAI 2015

 

L’ESCARGOT

 

UN ESCARGOT

SOUS LE FARDEAU

DE SON LOGIS

EST BIEN PARTI .

 

TOUT DOUCEMENT

IL PREND SON TEMPS

SUR UN SEUL PIED

DANS L’ESCALIER .

 

D’UN GRAND RUBAN

DE FIL D’ARGENT

IL FAIT SA TRACE

SUR LA TERRASSE .

 

RIEN A MANGER ?

AU POTAGER

IL VEUT ALLER

SE RESTAURER .

 

MAIS QUEL VOYAGE !

QUEL LONG METRAGE !

QUELLE BALADE

JUSQU’AUX SALADES !

 

ENFIN SUR PLACE

DE CHOU CORIACE

IL VA DINER .

   QUELLE JOURNEE ! …

 

 

EUPHRASIE CLAIRIZET

 

 

IMMIGRE CLANDESTIN

 

DANS UN ARBRE ? UN BLAIREAU !

POURQUOI PAS UN PIERROT

SUR UN CROISSANT DE LUNE

ASSIS , OU SUR LA DUNE

LA DANSE DES POISSONS ?

VOYONS CA , MON GARCON !

 

TOUS LA , LE NEZ EN L'AIR

SOUS L'ASILE PRECAIRE

DE LA BETE INSOLITE ,

LES YEUX HORS DES ORBITES ,

NOUS SOMMES STUPEFAITS .

TRES A L'AISE , QUE FAIT

L'ESPIEGLE AMERICAIN

DANS L'ARBRE DU JARDIN .

 

C'EST UN RATON LAVEUR

QUI NOUS TOISE SANS PEUR .

 

D'UN AUTRE CONTINENT ,

MASCOTTE AU REGIMENT ,

SON ANCETRE LACHE

AU DEPART DE L'ARMEE ,

AVEC SES CONGENERES

AU DESTIN SIMILAIRE ,

TROUVA DANS LA CONTREE

L'AME SOEUR RECHERCHEE .

 

ET VOILA QU'A PRESENT

TE NARGUE UN DESCENDANT ,

COMME EN PAYS COMANCHE

ETENDU SUR SA BRANCHE .

 

EUPHRASIE CLAIRIZET

AUTOMNE 2012

 

 

PARDEUR

 

PELUCHE-CADEAU DE NOEL ,

AMI , UN PEU SOUFFRE -DOULEUR,

AFFECTUEUX , UN PEU REBELLE ,

SI PEU , UN SURPLUS DE BONHEUR .

 

ARRIVENT LES VACANCES DAOUT

INDESIRABLE CREATURE

DANS LA CAGE TU DEVIENS FOU .

ON TE JETTE HORS DE LA VOITURE ...

 

PRUDENT , DISCRET , PAS DE VELOURS ,

MAIGRE , AFFAME , POIL HERISSE ,

DANS MA CUISINE UN HEUREUX JOUR ,

TU ENTRES SANS LAISSEZ-PASSER

.

EN RECHERCHE DE NOURRITURE

TU SAIS QUAUX ENVIRONS DUNE HEURE

QUELQUE RESTE , MENUE ROGNURE ,

DE TA FAIM CALMERA LARDEUR .

 

PAR LA PORTE OU PAR LA FENETRE

TA DESTINEE T'A FAIT VOLEUR .

TU NE M'ACCEPTES PAS POUR MAITRE

POURTANT TU ES MON CHAT ... PARDEUR .

 

 

 

EUPHRASIE CLAIRIZET

 

             VISITE INSOLITE

   

                                                INCONGRU ! QUEL BRUIT                               

                    GRIFFE AINSI LA NUIT ?

 

                    L'OREILLE AUX AGUETS

                    J'ATTENDS . TOUT SE TAIT .

                    LE SILENCE EST NOIR

                    ET M'EMMENE VOIR

                    LE PAYS DES REVES .

                    MAIS COURTE EST LA TREVE !

                    LE BRUIT RECOMMENCE

                    AVEC INSISTANCE .

                    IL VIENT DU SALON .

                    J'Y VAIS A TATONS

                    RETENANT MON SOUFFLE .

                    LA NUIT ME CAMOUFLE .

                    PLUS RIEN NE S'ANIME ,

                    TOUT JUSTE LES CIMES

                    DANS LE BOIS VOISIN

                    SOUS LE VENT COQUIN .

                    SOUDAIN , PRES DE MOI

                    ME MET EN EMOI

                    UN FROLEMENT D'AILE

                    EST-CE BIEN REEL ?

                    DANS LA CHEMINEE

                    SANS FEU . DEVINEZ !

                    UN HULULEMENT

                    LEGER M'EN APPREND

                    UN PEU PLUS : CHOUETTE

                    SURPRISE ! LA BETE

                    EFFAREE S'AGITE ,

                    SES FORCES LA QUITTENT .

 

                    C'EST LE RAMONEUR

                    UN PORTE-BONHEUR -

                    QUI RENDRA AU JOUR

                    L'ANIMAL BALOURD .

                    SUR LE HERISSON ,

                    DANS SON ASCENSION

                    LENTE , LA HULOTTE

                    SE DIRA BIEN SOTTE

                    DE FAIRE UN ABRI

                    D'UN TROU PLEIN DE SUIE .

 

                                                                           MARS 2012

                                         L’EPEIRE

         DANS LA ROSEE D’AVRIL
         LA VERTE EPEIRE FILE .
         AU PAMPRE , ENTRE DEUX VRILLES ,
         ELLE TEND SA RESILLE .

                                                  L’AURORE QUI DEFERLE
                                                  ENJOLIVE DE PERLES
                                                  LA DENTELLE PLUS FINE
                                                  QUE DU CREPE DE CHINE .

         NUL ZEPHYR N’EFFILOCHE
         LE HAMAC OU S’ACCROCHE
         LA REDOUTABLE DIANE
         A L’AFFUT D’UNE MANNE .

                                                   FRAGILE N’EST PAS CELLE
                                                   QUE CACHE  SON OMBRELLE ,
                                                   QUI COMBAT CHAQUE JOUR      
                                                   MAIS RESTE DE VELOURS .


         A L’ANTHOLOGIE CONCOURS LIONS CLUB 2005